Vous êtes ici : Accueil > Association sportive > Championnats d’Académie > BASKET Juniors Filles Championnat d’Académie
Publié : 25 février 2012

BASKET Juniors Filles Championnat d’Académie

Quoi de mieux que 7 basketteuses aux acad’s ? Une médaille jaune ? Sûrement pas !

JPEG

Pas de hakka. Pas de cri de guerre. De l’ambition plein la tête. Un sac à maillots. Une jeune-officielle. Une rugbywoman. Quatre basketteuses. Une débutante. Et Mme Malherbe. Voilà là la recette d’une après-midi unss à Grand Quevilly très « made in Prévert » !

Lors de notre première rencontre, chef Emeline et sous-chef Céline ont pris les commandes pour mener à bien leurs soldats. Notre tactique mise au point « tu fixes les mains de la 8 et tu l’empêches autant que tu peux de prendre le ballon (quitte à l’influencer moralement) ! » Quelle efficacité, 13-8 à la fin du premier quart-temps... Ahahah ! A nous les inter-acad’s ! (Si seulement vous saviez...) Le deuxième quart-temps fut... Vraiment... Catastrophique. Des toooooonnes de ballons perdus et les premières courbatures se faisant ressentir, nous nous faisions rattraper 16 à 13 à l’approche de la mi-temps... Il fallait se ressaisir.
Mme Malherbe vint nous porter secours et nous encourager autant qu’elle pût. Quelques derniers efforts et nous perdions d’une dizaine de points notre premier match... Autant dire qu’il fallait ABSOLUMENT remporter et très largement notre deuxième rencontre face à nos rivaux de toujours : Les Fontenelles.

La pression bien en tête, nous avons rapidement perdu pied face à la technique et l’adresse des filles adverses... Nous nous sommes tellement appliquées à prendre la défaite avec le sourire, que nos adversaires du premiers match nous sont venues en aide en nous donnant des conseils « du banc ».
Il fallut re-motiver le sous-chef Céline en lui disant qu’il n’y avait que 12 à 13 (mensongeee !) pour lui redonner le sourire. Les courbatures toujours plus nombreuses, nous nous sommes alors appliquées à jouer à du « vrai basket » Des passe-et-va, du jeu collectif et même des feintes ! De l’inattendu. A tel point que notre rugbywoman (N°86) se vit marquer un trois points (du moins de l’autre côté de la raquette, il en avait l’air !) … Quel spectacle !

Au final : une médaille « marron » en bronze et de nouvelles amitiés nées dans les vestiaires… Notre journée restera très fatigante ! (Et oui, 2h de bus à l’aller, ça laisse des traces... Même pour des futures presque pas championnes de France !)
JPEG

Après tout, qui a dit que nous avions besoin d’un deuxième championnat de France ? Notre empreinte restera dans Prévert un certain temps, et quiconque essayera de nous battre en sera maudit !
Muhahahaha icones_peda

Portfolio automatique :